LES COULISSES DES MEDIAS/ 1 février 2013 / 08:39

L’extraordinaire réussite de BasketUSA(5)



basketusa
La suite et la fin de l’interview de Fabrice Auclert, le boss de BasketUSA.com.

Vous traitez aussi de ce qui touche de plus loin la NBA, comme par exemple un championnat d’Europe avec des joueurs NBA. Où se situe la frontière ?

J’ai discuté avec des webmasters de Chronofoot, de Francefootball.com, et ils m’ont dit que je me posais trop de questions, OK je m’appelle BasketUSA mais s’il y a un fil de news, ça ne choquait pas, que je n’allais pas créer un site pour parler de l’équipe de France. Les gens étaient demandeurs de l’équipe de France, je me suis dit « on va leur en donner » et en plus, je trouve ça intéressant. Il y a un lien entre l’équipe de France et la NBA. L’Europe, on en parle. Même si aucun joueur de NBA n'y allait, on suivrait quand même l’Euro, d’ailleurs j’ai demandé des accréditations. Ce n’est pas aussi suivi que la saison NBA ou les playoffs mais ça fait quand même de très bonnes audiences. Si la couverture était parfaite, je n’irais pas sur l’Europe, j’ai tout à y perdre. Mais Basketnews.net c’est une coquille vide à cause de la concurrence avec ses magazines, BasketActu fait de son mieux, Catch & Shoot, c’est Catch & Shoot, L’Equipe.fr en fera toujours moins que L’Equipe papier, donc il y avait de la place pour faire une sorte de BasketUSA sur l’Europe pour les gros événements. L’équipe de France donc fait de l’audience mais pas l’Euroleague, la Pro A ou le All-Star Game. Ceci dit, on en parle, on a une rubrique internationale sous le fil de news classique NBA, avec les Français de l’étranger, le récap Euroleague et le récap Pro A. C’est regardé dix fois moins ! (Il regarde ses chiffres). C’est déprimant ! Cette semaine notre papier Pro A a fait 460 vues. Heureusement je n’avais jamais regardé avant (il rigole). Un papier NBA, c’est 20,000 vues ! Donc c'est 50 fois moins! Bien sûr on ne met pas en avant le papier Pro A, mais ça ne sert à rien (…)

Internet a mangé la presse papier, mais où se trouve l’économie d’un site comme BasketUSA ? La pub ?
Uniquement la pub, 100%. Je commence à connaître les cycles. Il y a de très bons mois comme décembre, juillet, novembre… Alors qu’en août, je pleure. Les audiences sont certes divisées par deux mais les revenus par cinq ! Résultat, l’été on n’est que deux à bosser. Mais je ne veux pas me prostituer. On reçoit des offres de sites de poker, des liens sponsorisés, je refuse tout ça. Je veux que le site reste propre, lisible. Comme par exemple TF1 et L’Equipe s’y sont mis, j’ai accepté les vidéos, c’est casse pied mais ça devient la norme, les gens ne les vois plus. Sur Youtube, ils se tapent bien une pub de 36 secondes pour un Highlight de 15 secondes. Comme lecteur sur d’autres sites, je râle, mais il faut savoir que ça paye dix fois plus qu’une bannière. Grâce à ça j’embauche quelqu’un. Et j’en fais le minimum, je tiens au confort du lecteur.

Imagines-tu ce que sera le support privilégié de la NBA dans 2, 5, 10 ans ?
La clé, c’est la tablette. Il va falloir que je m’y mette puisque pour l’instant, on est absents. C'est un outil CSP++, un outil de Geek, donc pas ma cible. On a fait une version mobile light sans pub puisqu’à partir de 15 ans tu peux avoir un Smartphone et tu peux lire les vidéos sur ton téléphone. 20% de nos visites sont sur Smartphone. Tous les jours j’ai des demandes pour savoir quand va arriver l’application BasketUSA pour IPad. Ça coûte un bras, sachant que je vais la proposer gratuitement, et sachant aussi qu’à chaque nouvel IPhone ou chaque nouveau IPad, il va falloir la redévelopper, remettre des sous. Mais l’avenir, c’est ça. Le League Pass, je ne le regarde plus sur mon PC mais sur l’IPad. Même si l’écran est plus petit, la qualité c’est une tuerie. A court terme, deux ans, c’est ça. Et ensuite à mon avis, ce sont les télés connectées. NBA.TV... BasketUSA.TV. Tu as à la fois de la télé et du Web avec ton IPad qui fait aussi télécommande. Ça modifiera la pub… Aujourd’hui le centre de tout c’est le PC et je pense que la télé va le redevenir. C’est pour ça que je ne comprends pas que BeinSport ait mis 5 millions d’euros sur 4 ans sur la NBA. Le jour où le League Pass arrive sur notre télé comme aux Etats-Unis, quel sera l'intérêt de s'abonner à Bein Sport pour le fan de NBA ?

The End (comme on dit sur BasketUSA).

Commentaires

1. Le 1 février 2013 à 15:50

Ca veut dire quoi Catch and shoot c'est catch and shoot?

2. Le 1 février 2013 à 16:13

L'un des interviewes les plus passionnants que j'ai lu sur ce site, sans langue de bois, avec plein de chiffres. Il faudrait que le basket français se remue pour ne pas être étouffé par la pieuvre NBA!!!

3. Le 2 février 2013 à 08:18

Oui, intéressante interview. Mais j'avoue trouver le passage sur les confrères de Busa un poil condescendant, entre la "coquille vide" de l'un et les remarques sur les autres. Dommage, ça gâche un peu le reste bien inutilement.

4. Le 2 février 2013 à 09:32

@ OscarAbine: Faut-il toujours qu'un journaliste dise du bien d'un confrère?

5. Le 3 février 2013 à 04:27

Le NBA League Pass est déjà sur nos TV, via l'Apple TV !

Et puis Catch-and-Shoot, c'est Catch-and-Shoot... Explication ?

6. Le 3 février 2013 à 08:22

@ Tac o Tac : non, pas forcément, mais on n'est pas obligé de dénigrer les autres. Surtout quand la question porte sur ce que tu fais, t'es pas obligé de critiquer les autres pour démontrer ce que toi, tu fais. Surtout nommément.
C'est prétentieux et inutile.

7. Le 4 février 2013 à 00:47

Surtout venant d'un site, certes formidable à lire, mais qui est constitué de 90 à 95% de pompage des sites US et qui n'a jamais sorti une info de sa vie.

Quand il ne pompe pas les bonnes news des autres sans les citer, une spécialité Pop and Sport.

Qualité géniale, ok, mais effectivement leçons de journalisme aux autres, notamment apprendre à Lequipe comment faire un titre et à Catch and Shoot comment trouver une info, lol

8. Le 4 février 2013 à 14:42

Bonjour Pfff,

qu'est-ce que le pompage ? Repérer une information, à la télévision, en conférence de presse, dans les journaux ou Internet, puis la développer et la mettre en perspective ?
Si oui, je vous rassure, 90% de la presse est du pompage.

Ensuite, si Basket USA n'était qu'une traduction de sites US, il y aurait des dizaines de sites similaires. Le but est de partager une information, et si possible de l'enrichir et de l'analyser.

Par ailleurs, que ce soit ESPN ou NBA.com, l'information est désormais davantage en vidéo (ou audio) et exige davantage qu'un simple copier/coller/traduction.

Ensuite,est-ce que résumer un match NBA est du pompage ? Est-ce que relayer une rumeur d'un confrère est du pompage ?

Si oui, je l'assume pleinement.

Concernant Pop & Sport, je suis désolé mais nous sommes surtout repompés. Notamment par les télévisions qui compilent les vidéos mises en ligne dans la journée (et je m'en suis expliqué avec deux médias qui ont arrêté de le faire). Pour 90% des infos, nous ne sommes par la "source" puisque l'information (écrite ou vidéo) est disponible pour tout le monde. Mais le fait de la repérer, avant tout le monde, ou, là encore, de l'intégrer à un papier plus global, n'est pas du pompage.

Concernant le paragraphe sur la concurrence, je rappelle qu'il concerne l'été 2011 lorsque je me suis décidé à lancer BasketEurope. A l'époque, Catch & Shoot n'était pas encore ce qu'il est devenu, c'est à dire sans doute la source n°1 de l'info sur basket français, voire européen. Pour Basket News, je m'en suis expliqué sur Twitter, et je me suis excusé auprès des deux journalistes qui l'alimentent au quotidien. Le terme "coquille vide" était mal approprié et il était au coeur d'une discussion de 3 heures avec Pascal Legendre. Mais je maintiens mon point de vue : à cause de l'hebdo, le site web ne peut pas couvrir de façon complète l'actualité. Et à cause du web, l'hebdo ne couvre plus l'actualité "à chaud". Où trouver aujourd'hui un recap' complet d'une journée de Pro A, Pro B ou Euroligue ?

9. Le 5 février 2013 à 22:01

Basket USA a un vrai savoir-faire, est génial à lire, est très complet, ce qui nécessite beaucoup de boulot incontestablement une grande réussite

Maintenant, désolé de vous contrarier, mais toutes les bonnes infos transferts (ou autres) que vous citez à longueur de journée (pour notre plus gd plaisir, j'en suis le premier client), c'est du pompage.

C'est pas péjoratif dans ma bouche (quoique) mais ça en est. Vous avez un nez fabuleux pour repérer l'info et la traiter vite mais les autres (ceux que vous avez pompé et qui représentent ptet que 10% des medias, ça j'en sais rien), eux, ils sont allés la chercher l'info. Et c'est un autre job. Plus noble j'en sais rien, mais plus compliqué sans aucun doute

Faire une itw dans un vestiaire ou etre un agregateur fabuleux, c'est tres bien mais c'est différent

Donc l'allusion à des sites comme Catch and Shoot (surtout) et même BasketNews que je porte pas dans mon coeur, mais qui sortent des infos A EUX, etait un peu déplacée.

Chacun fait son job, à sa façon, le mieux qu'il peut. Y a pas de gentils et de mechants

Et chacun rend bien service au lecteur. Mondial Basket sur la NBA, qui est un de vos partenaires du reste, apporte autre chose que Basket USA. Sinon vous seriez pas associés. Un report d'Armel Le Bescon c différent d'une itw de vestiaire de Benjamin Adler. Tout se complète

10. Le 6 février 2013 à 17:40

re,

Après chaque match, il y a des conférences de presse ou des points presse dans le vestiaire. On a le transcript parfois, et désormais des vidéos sur NBA.com. C'est comme si nous étions dans la salle, ou le vestiaire.
Pour moi, "pompage" = traduction mot à mot d'un article. Exemple, hier, Boston met en ligne une vidéo de Garnett qui s'exprimer sur les rumeurs de transfert. Ceux qui voient la vidéo peuvent en faire un article sans attendre que ESPN ou X le fassent.
Idem n'importe quelle stat puisqu'on est abonné à la NBA qui nous inondent de chiffres, etc.
Pour les rumeurs, la source est identifiée (journaliste seul sur Twitter, ou média). Là, l'intérêt, c'est d'analyser cette rumeur : intérêt ? est-ce du bidon ? . Il arrive qu'on en parle pas aussi.

Prenons le cas des joueurs de la semaine : la NBA envoie le communiqué à tout le monde. Donc, on peut nous reprocher de "pomper" un communiqué de la NBA. Idem pour une blessure, une suspension, etc.
Ensuite, même si on est peut-être les plus prompts et/ou les plus doués en veille, n'oublie pas le tri. Avec entre 3 et 13 matches par jour, on pourrait facilement faire 50 brèves par jour. Donc, il y a un travail de sélection.

Enfin, en France, on se pose moins la question. Lorsque X ou Y fait un papier sur des déclas parus dans l'Equipe, la Nouvelle République ou dans Sud-Ouest, pourquoi ce n'est jamais comparé comme du "pompage" ? Pourtant, c'est le même principe.

Pour Mondial Basket, il ne faut pas oublier que notre partenariat avait fait couler beaucoup d'encre en 2009. Tout le monde nous voyait plutôt nous associer à 5 Majeur. Alors que leur expérience et leurs archives sont une pépite, et sont complémentaires.

11. Le 7 février 2013 à 19:49

Qu'on soit clair, Basket USA c'est super
Le reste n'est que littérature.

Je ne polémiquai pas évidemment sur les conférences de presse ou les vidéos officielles

Et bien entendu que reprendre les confrères de PQR s'apparente aussi à du pompage, un gros probleme de Catch and Shoot. Mais ils ont aussi LEURS infos, bien souvent.

Comme vous avez VOS interviewes.

Mais votre force, c'est d'etre capable de créer des dizaines de news, à peu pres toutes interessantes et d'etre au taquet sur tout, et tout le temps

On ne peut pas avoir que des medias comme ça, sinon on aurait jamais d'infos INSIDE, mais dans votre genre, vous êtes énormes

12. Le 17 mai 2013 à 04:01

Y Online sales, the tablet phone, free shipping, fast to arrive, your trusted site pandawill.com

Ajouter un commentaire

Le code HTML sera affiché comme du texte.

Blog Widget by LinkWithin